Nos adhérents ont la parole : Esta De Coninck

Qui es-tu, créature viZ·biZienne ?

J’ai un organisme de formation linguistique en anglais, allemand et néerlandais. Les formations concernent les profils débutants et intermédiaires. Elles sont personnalisées et calibrées en fonction des besoins du client. L’apprentissage d’une langue commence dès le plus jeune âge, à partir de cinq ans, au travers de jeux de société, de coloriages, afin de mettre à l’aise les enfants. À partir de la sixième, je propose du soutien scolaire et ensuite, pour plus tard, de la préparation au BAC. 50 % des frais occasionnés sont déductibles des impôts. Je propose également des formations de perfectionnement dans le secteur du tourisme/viticole/immobilier/commercial.

Mon organisme étant certifié QUALIOPI, les formations sont éligibles au CPF et aux financements par les OPCO etc. J’essaye toujours de trouver des formations qui rentrent dans le budget des gens, et les aide également à monter leur dossier de financement de A à Z.

Mon organisme dispose par ailleurs d’un service de traduction dans les secteurs du tourisme, viticole, sites internet et immobilier. Quand les gens souhaitent par exemple acheter une maison à l’étranger, l’accueil en anglais est très important. Je ne vais pas dans les détails techniques de la vente, mais je fais tout pour mettre à l’aise le client.

Pourquoi as-tu choisi d’adhérer au réseau viZ·biZ ?

Depuis le confinement, je n’ai jamais travaillé autant. Je suis passée en 100 % visio. Il y a une énorme flexibilité. Je ne cherche pas vraiment à développer mon entreprise pour l’instant. viZ·biZ est un nouveau réseau. Aujourd’hui, je suis plutôt adhérente afin de le recommander et de l’aider à prendre son envol. Ce qui me plaît chez viZ.biZ, c’est le partage et l’entraide. Ce n’est pas parce que tout va bien pour nous que tout va bien pour les autres. Ce qui me plaît vraiment, c’est de rencontrer des gens de partout. Ayant fait le tour du réseau biterrois, cette ouverture sur la France arrivait à point nommé.

Que t’apporte le réseau viZ·biZ ?

Des échanges, de très bons moments passés en compagnie des autres membres. J’ai par ailleurs signé mon premier contrat. J’ai la chance d’avoir une activité qui intéresse beaucoup de monde !

Comment définirais-tu l’esprit viZ·biZien ?

Très convivial, bienveillant et avenant. Ma belle-fille de 20 ans voulait rentrer dans un réseau. viZ.biZ a accepté qu’elle vienne en observation lors d’une réunion. Ce côté-là me plaît beaucoup.

Tu te sens sur la même longueur d’onde que les autres entrepreneurs viZ·biZiens ?

Oui. Tout à fait. L’esprit est très positif. Les temps sont compliqués. Une fois que c’est dit, on passe à autre chose. Des gens souriants. Et c’est très féminin, aussi ! Dans beaucoup de réseaux, 80 % sont des hommes. Chez viZ·biZ, ce n’est pas le cas.

Quels sont tes objectifs au sein du réseau ?

Pour cette première année d’existence : aider à faire grandir le groupe Héra. J’ai déjà invité pas mal de personnes. Pour avancer, la priorité de tout le monde doit être de parler du réseau et d’inviter le plus possible de gens à venir assister à une réunion.

Que dirais-tu à celles et ceux qui hésitent à rejoindre viZ·biZ ?

De le faire les yeux fermés. Il n’y a pas de contraintes. Le prix est très raisonnable. Venez nous rendre une première visite, c’est gratuit, et faites-vous votre propre opinion !