La solitude de l’entrepreneur, un silex et un morceau de pyrite

En tant qu’entrepreneur, dirigeant de TPE ou PME, malgré des journées bien remplies, nous sommes paradoxalement souvent confrontés à la solitude. Imaginez-vous dans une caverne labyrinthique, un silex et un morceau de pyrite en main pour faire de la lumière et trouver votre chemin. Difficile de s’en tirer seul, n’est-ce pas ? À moins que vous n’ayez filé un pot-de-vin à Ariane et que vous ne soyez dans ses bonnes grâces, on ne voit vraiment pas comment vous pourriez vous sortir de là sans aucune aide !

On n’accomplit jamais rien sans les autres

Lorsqu’on est entrepreneur, la solitude n’est jamais loin. Qui n’a pas ressenti un jour qu’elle s’approchait dangereusement d’elle ou de lui ? Ou même qu’elle établissait ses pénates dans sa tête et sa vie ? Rappelons que le sentiment de solitude est la première cause de dépression des entrepreneurs. Personne ne souhaite évoluer seul. Sans soutien. Sans conseils. Sans jamais avoir l’occasion de prendre une main tendue.

Et c’est pourtant ce qui arrive parfois. On pense au départ pouvoir s’en sortir sans aucune aide. On pense pouvoir franchir seul les écueils qui se dressent sur la route de l’entrepreneuriat. Mais on trébuche. On se relève. Oui. Mais on ne sait plus quelle direction prendre. Les doutes s’accumulent. Le blues s’invite. (Et on ne vous parle pas d’un bon vieux Chicago Blues !) Rien de plus logique. Puisque personne n’arrive à rien seul. C’est une vérité universelle difficilement contestable.

On n’accomplit rien sans les autres. Que ce soit en s’en inspirant. En échangeant. En sollicitant leur aide. Le mythe de celui qui brille et réussit sans aucun viatique extérieur a du plomb dans l’aile. En creusant un peu, on se rend compte que : 

  • Les plus grands inventeurs n’ont rien inventé seuls. C’est l’aboutissement d’un tas de petites inventions, de discussions, de lectures, de processus historiques qui impliquent moult personnes.
  • Les plus grands artistes n’ont rien créé seuls non plus. Ils faisaient souvent partie de groupes et/ou s’inspiraient des œuvres passées.
  • Les plus grands patrons d’entreprise n’ont pas bâti leur empire seuls non plus. Ils ont rencontré les bonnes personnes au bon moment, qui les ont aidés à propulser leur projet sur le devant de la scène. 
  • Les entrepreneurs les plus brillants n’en sont pas arrivés où ils en sont en restant cloîtrés dans une grotte.  

Tous ces entrepreneurs à leur façon ont trouvé la lumière grâce à des rencontres. Grâce à des personnes qui les ont directement ou indirectement aidés ou inspirés.

Car bien s’entourer est l’étape la plus cruciale d’un projet entrepreneurial. Regardons maintenant du côté des remèdes autres que ceux évoqués dans l’introduction.

On veut des remèdes moins moyenâgeux !

Il y a comme un air de punchline idéale pour la prochaine manifestation anti-remèdes-moyenâgeux. Plus sérieusement, notre objectif est donc ici de vous proposer des remèdes plus terre-à-terre. Des pistes. Des éléments pratiques.

Rencontrer d’autres entrepreneurs, d’autres dirigeants qui sont dans la même situation que vous semble être ce qu’il y a de plus sage. Mais de quelle façon ? (Vous nous voyez venir, avec nos gros sabots ?)

En rejoignant par exemple un réseau ! (Ben oui, on n’est quand même pas là pour vous parler d’allumettes, de lampes frontales ou autres innovations technologiques de premier ordre). Un réseau qui vous permettra notamment de :

  • Prendre du recul / communiquer sur vos difficultés / relativiser
  • Créer de nouvelles interactions sociales
  • Profiter d’une dynamique de groupe
  • Avoir une effusion de nouvelles idées
  • Développer naturellement votre activité

Il existe de nombreux réseaux professionnels. Notre livre rose et vert a déjà aidé beaucoup de personnes à faire leurs choix. Vous pouvez le télécharger gratuitement sans aucune demande d’informations juste ici :

Et si vous sentez que vous avez des atomes crochus avec nous, viZ·biZ, rien de plus simple : venez nous rendre une petite visite gratuitement en cliquant juste ici :